AccueilContacter la MairiePlan du site
Accueil Découvrir Saint-Chéron Alentours et loisirs A voir dans les environs de Saint Chéron

A voir dans les environs de Saint Chéron

Le Marais

Château Le MaraisLe château s’élève dans un site exceptionnel. A cet emplacement se trouvait jadis le manoir des Hurault dont ne subsistent aujourd’hui que les douves et le donjon. Il appartint plus tard à Sully, ministre d'Henri IV. Les plans réalisés à partir de 1770 sont attribués à l’architecte Barré. En 1899, le château fut acquis par la Duchesse de Talleyrand, sa fille en est toujours propriétaire. C’est à elle qu’appartient l’initiative de créer au marais un musée en hommage au célèbre homme d’état. C’est à elle qu’appartient l’initiative de créer au marais un musée en hommage au célèbre homme d’état. On y voit à côté des grands portraits de Louis XVIII et Charles X en costume de Sacre, un portrait de Talleyrand en 1820. Un haut relief représentant Napoléon fut conçu pour l’Arc de Triomphe de l’Etoile.

Site Internet : www.parcsetjardins.fr

Saint Cyr sous Dourdan

La ferme de Saint-Cyr-sous-DourdanL’Eglise a été construite entre 1540 et 1547 sur l’initiative de Thomas Rapouël. La ferme fortifiée du Jubilé est un très bel exemple d’hôtel seigneurial, bâti en 1560. L'ancien fief de La Tour de Saint-Cyr comprenait une tour et un enclos, dans lequel l'église a été construite. Après la démolition de la tour, Charles Le Prévost construit, vers 1610, la nouvelle maison seigneuriale : il s'agit d'une maison forte de plan rectangulaire bâtie sur cour, flanquée de trois tours rondes à éteignoirs aux angles. Peu de modifications y ont été apportées : comblement partiel des fossés et mutilation de la porterie à pont-levis charretier et piéton. Cette ferme-manoir conserve, au bas des murs et des tours, des petites ouvertures destinées à l'usage du mousquet.

Site Internet : http://fr.topic-topos.com/

Saint Sulpice de Favières

Saint-Sulpice-de-FavièresImmense et aérienne, la basilique de Saint-Sulpice de Favière est l’une des plus belles églises gothiques d’Ile-de-France. Commencée en 1260 et terminée dans la première moitié du XIVe siècle, la basilique remplace une petite chapelle devenue trop insuffisante pour recevoir les nombreux fidèles attirés par l'écho d'un divin miracle. Ses proportions monumentales et les grands soins apportés à la construction s’expliquent donc par la présence en ce lieu d’un important pèlerinage. On attribue l’édification du Sanctuaire à la générosité du roi Saint-Louis. Il est vraiment étonnant de trouver un tel édifice religieux dans ce tout petit village perdu en plein milieu des champs. On qualifie souvent cette église de « plus belle église de village de France ».

Site Internet : www.saint-sulpice-de-favieres.com

L’arboretum de Segrez

L'arboretum de SegrezUn arboretum est un jardin botanique spécialisé, généralement conçu comme un espace paysager. Il présente de nombreuses espèces d'arbres ou d'essences ligneuses sous forme de collections le plus souvent thématiques. L'arboretum a été créé en 1857 comme une entreprise scientifique par Pierre Alphonse Martin Lavallée (1836-1884), un français, botaniste et horticulteur. En 1875, il comprenait un herbier, une bibliothèque botanique et fut l'une des plus importantes collections de plantes ligneuses dans le monde. Après la mort de Lavallée en 1884, la culture scientifique de l'arboretum a cessé, mais un certain nombre de spécimens adultes est encore visible sur les motifs du domaine.

Site Internet : www.segrez.com
Uniquement visites de groupes sur RDV. Adressez votre demande par courriel à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Eglise du Val-Saint-Germain

Eglise du Val-Saint-GermainUn pèlerin malade revenant du siège de Constantinople, porteur d’une relique de Saint-Julienne dut s’arrêter et fit le vœu, s’il guérissait, d’élever une église à la Vierge martyre de Nicomédie et d’y déposer la relique. C’est là, l’origine du célèbre pèlerinage qui se perpétua pendant plusieurs siècles. Chaque année, pendant la semaine de la Pentecôte, des centaines de pèlerins venus des paroisses environnantes venaient au Val-Saint-Germain pour offrir des souches de cierges (sortes de chandeliers en marbre, en bois, en métal finement travaillés ou taillés de façon grossière). Il n'en reste qu'une centaine que l'on peut aussi admirer dans l'église. On peut également admirer à l'intérieur du grand chœur un beau mobilier en bois peint et sculpté du XVIIIe siècle qui n'a pas été détruit à la Révolution.

Château de Courson

Château de CoursonJournée des Plantes au Domaine de Courson en mai et octobre. Construit en 1676, le château de Courson s’entoure d’un parc mêlant à de beaux spécimens d’arbres indigènes et exotiques, des massifs d’un luxe floral resplendissant. Depuis trois siècles, les grands paysagistes qui se sont succédé à Courson, ont conçu un parc exceptionnel pour lequel, mêlant leurs talents de créateur, mais aussi de botaniste et de jardinier, ils ont introduit les découvertes et les obtentions végétales les plus attirantes de leur époque. De cette tradition, Courson a initié en France un concept de savoir-faire de l'horticulture et des arts de la botanique. Deux fois par an, du vendredi au dimanche, le parc se transforme pour devenir le jardin des jardins.

Site Internet : www.domaine-de-courson.fr

Dourdan

DourdanLe domaine royal Le château de Dourdan, tel que nous pouvons le voir aujourd'hui, fut construit en 1222 à la demande de Philippe Auguste. La régularité de son architecture et le donjon, isolé du château par son propre fossé en font un monument remarquable. Il s’agit de l’unique exemple subsistant pour cette période en Ile-de-France. Le château revient à la ville de Dourdan en 1969. Classé monument historique, depuis 1964, il bénéficie de nombreuses campagnes de restauration. A l'abri des murs du château fort, un musée municipal est consacré aux Beaux-Arts et à l'Histoire de la Ville.

Site Internet : www.mairie-dourdan.fr

Monuments

Cathédrale d’Evry : 28 km
Château de Rambouillet : 28 km
Château de Versailles : 35 km
Tour de Montlhéry : 17 km