AccueilContacter la MairiePlan du site
Accueil Découvrir Saint-Chéron Patrimoine remarquable L'église de Saint-Chéron

L'église de Saint-Chéron

eglise st-cheronL'église fut fondée au IXème siècle par le seigneur de Saint Yon. Elle avait l'aspect d'une très belle bâtisse qui, surmontée d'une tour carrée et crénelée, donnait l'impression d'une église fortifiée. Son premier clocher date de 1163 ; l'église fut agrandie et restaurée entre 1179 et 1207. L'actuel clocher, avec sa flèche de 25 m de haut, ne fut définitivement reconstruit qu'en 1897. L'horloge date de 1860.

On compte trois cloches :

  • Pauline (diamètre = 75 cm), installée en 1834, d'un poids de 260 kg, donne le DO,
  • Anna (diamètre = 90 cm), installée en 1837, d'un poids de 460 kg, donne le LA,
  • Marie-Adélaïde (diamètre = 1.08 m), installée en 1837, d'un poids de 760 kg, donne le FA.

Les cloches furent électrifiées en octobre 1957.

Au XIIème siècle, il reste de l'église primitive la base du clocher jusqu'en dessous de l'horloge. En 1204, messire Tulion se réclame du titre de « curé à clocher » pour revendiquer le paiement d'une redevance.

Le bas côté nord date probablement du XVème siècle. La nef actuelle du St Sacrement est de type gothique rural. Les clés de voûte mutilées qui forment une retombée de voûtes avec une tête camuse, et les démons au pilier de la chaise datent du XIIIème siècle. La nef est restée ce qu'elle était.

Le bas côté sud date du XVIIème siècle (style ogival), construit entre 1634 et 1664. Dans le fond, Charles De Lamoignon, conseiller du Roi Charles IX et châtelain de Baville, fit construire une chapelle seigneuriale entre 1619 et 1643. Par souci d'équilibre de l'édifice, il fit « copier » la nef nord en encastrant la base du clocher dans l'église même.

La nef centrale, modifiée au XIIIème siècle, fut complètement transformée par le conseil paroissial et M. le Chanoine Grooset-Magnane en 1897. Pour embellir cette église typique d'Ile de France, on couronna la tour-clocher d'une flèche accolée de quatre petits clochetons. Le toit de la nef fut aussi démoli. Il fût rehaussé d'un nouvel étage de fenêtres avec des voûtes à ogives, soutenues par de très fines colonnettes de pierre.

En 1944, un camion de l'armée américaine, chargé de munitions, explosa au chevet de l'église, soufflant le toit et la flèche de l'église qui écrasèrent tout à l'intérieur. En 1945, la flèche et les voûtes en berceau furent reconstruits, rompant ainsi l'unité architecturale intérieure.

L'orgue a été acheté en 1855 et inauguré en juin 1856. Le jeu d'orgue doit son établissement à M. le curé Haupais de 1856 à 1863, homme fort expert, habile ouvrier en boiserie et bon facteur d'instrument. Cet orgue comporte 16 jeux et 2 claviers.